Conseils

Le Nissan Townstar est-il adapté pour de la livraison urbaine du dernier kilomètre ?

Au vu du prix du carburant actuel, des restrictions de circulation imposées par les municipalités et la congestion du trafic en milieu urbain, leur mission s’avère plus difficile pour les professionnels de la livraison urbaine du dernier kilomètre. Ils sont donc obligés de repenser à leur logistique en choisissant des véhicules utilitaires mieux adaptés à leurs nouvelles conditions. Le petit utilitaire électrique est le modèle idéal en raison de son gabarit compact, sa motorisation électrique économique et non polluante, mais aussi de sa capacité de chargement adaptée à la majorité des métiers. Le Nissan Townstar dans sa version 100% électrique répond parfaitement à cette description.

Nissan Townstar : un utilitaire compact fait pour la ville

Les professionnels de la livraison urbaine du dernier kilomètre font quotidiennement face à de nombreux défis. Congestion de la circulation, parking difficile d’accès, restriction de circulation, ce sont autant de difficultés auxquelles ils doivent faire face. Le moyen de transport le mieux adapté s’avère donc être un utilitaire aux dimensions compactes, possédant une capacité de chargement suffisante pour les marchandises et les colis. Fruit d’une alliance entre Renault et Nissan, le Nissan Townstar est un modèle de fourgonnette conçu pour remplacer le NV250 du catalogue du constructeur nippon. Avec ce nouveau modèle de petit utilitaire, le constructeur ambitionne de rencontrer un meilleur succès qu’avec le prédécesseur.

En effet, il ne s’agit plus du même utilitaire puisque le Nissan Townstar repose désormais sur la même plateforme que le Renualt Kangoo, à savoir, la CMF-C. Comme on peut donc s’y attendre, le Nissan Townstar reprend quasiment le même design que son cousin technique. Les seuls éléments qui permettent de le distinguer sont les optiques, la calandre et le bouclier. Il en est de même sous l’habitacle où on retrouve la même planche de bord que sur le Renault Kangoo. Si les dimensions totales n’ont pas encore été communiquées, le constructeur annonce une capacité de chargement de 3,9 m3 et une charge utile jusqu’à 800 kg en option.

Des motorisations adaptées à la circulation urbaine

Actuellement, de plus en plus de municipalités font la chasse au CO2, l’objectif étant de réduire la pollution atmosphérique en milieu urbain et ainsi d’améliorer les conditions de vie des habitants. Effectivement, en plus d’être responsable du réchauffement climatique, les gaz à effet de serre sont les principaux facteurs de maladies respiratoires chez la population urbaine. Les véhicules étant à l’origine de 30% des émissions de gaz à effet de serre, les villes se ferment donc de plus en plus aux véhicules à motorisation thermique. Le Nissan Townstar se décline en deux motorisations : en essence, il dispose d’un bloc 1,3 litre de 130 chevaux et 240 Nm de couple.

Bénéficiant de la vignette Crit’Air 1, cette motorisation est aujourd’hui encore autorisée à circuler à l’intérieur des zones à faible émission. Néanmoins, il faut savoir que les véhicules utilitaires classés Crit’Air 1 seront bannis de ces zones à partir de 2030. Bien qu’il s’agisse d’une projection lointaine, cela montre l’ampleur des mesures prises par les municipalités dans la transition vers la mobilité électrique. Le Nissan Townstar 100% électrique en revanche est classé Crit’Air 0 puisqu’il n’émet aucun gaz à effet de serre. Doté d’un moteur électrique de 122 chevaux et 245 Nm de couple, fait partie des véhicules zéro émission qui sont les bienvenus en ville. Avec le Nissan Townstar électrique, le professionnel peut donc rayer la restriction de circulation de la liste des contraintes qui pèsent sur son activité de livraison urbaine.

Nissan Townstar électrique : une autonomie suffisante pour un trajet quotidien en ville

Le Nissan Townstar est équipé d’une batterie électrique d’une capacité de 44 kWh dont l’autonomie se chiffre à 285 km selon le cycle WLTP. L’autonomie réelle du véhicule peut ensuite dépendre de plusieurs éléments comme le niveau de la charge au départ, la température ambiante ou le dénivelé. Généralement, l’autonomie annoncée et l’autonomie réelle ne s’éloignent pas de manière significative puisque la consommation est faible lorsqu’on roule à 30 km/h. Grâce au système de freinage régénératif, le véhicule peut rouler jusqu’à 271 km en une seule charge en ville, ce qui est largement suffisant pour les usagers du segment dont le trajet moyen est de 70 à 100 km par jour. En cas de besoin, il est possible de recharger le véhicule sur une borne de recharge rapide jusqu’à une puissance de 75 kW. Dans ce cas, il suffira de 36 minutes au conducteur pour remplir sa batterie. L’utilitaire est également compatible avec la recharge accélérée qui est bien mieux indiquée pour un usage quotidien. Doté d’un chargeur embarqué de 11 kW et 22 kW en option, le Nissan Townstar électrique se recharge en 1 heure 19 minutes à 2 heures 25 minutes. Afin de mieux préserver la batterie, il est conseillé de choisir la recharge accélérée et réserver la charge rapide pour les cas d’urgence.

Nissan Townstar : 3 finitions au catalogue

Pour permettre aux usagers de trouver le Nissan Townstar le mieux adapté à ses besoins, le modèle se décline en trois finitions distinctes. La version d’entrée de gamme Acenta est la plus accessible avec son prix d’achat à partir de 22 200 euros. Elle est déjà bien dotée, car elle est livrée avec la climatisation manuelle, un régulateur-limiteur de vitesse, un radar de recul et l’allumage automatique des feux. Proposée à partir de 24 200 euros, la finition N-Connecta du dessus ajoute de nombreux équipements de confort et de sécurité incluant la détection d’angles morts, le freinage d’urgence intelligent, la reconnaissance des panneaux et l’aide au stationnement avant et latéral. La finition la plus haut de gamme baptisée Tekna comporte davantage de technologies, dont le système Nissan de vision intelligente à 360 °, la navigation NissanConnect, la climatisation automatique bizone et le stationnement mains libres intelligentes. Elle embarque aussi l’alerte de franchissement de ligne, un système actif de surveillance des angles morts et l’aide au maintien dans la voie. En ce qui concerne le tarif, cette finition haut de gamme est proposée à 26 500 euros hors taxes. En fonction de ses capacités financières, le professionnel peut opter pour l’achat ou pour le leasing. Cette dernière option s’avère plus intéressante dans la mesure où elle coûte moins cher, qu’elle est flexible et facilite le renouvèlement de sa flotte.